Lettre ouverte sur une dérive dangereuse du mauvais usage des zones à 30

Chers concitoyens et responsables,

Mon épouse est revenue outrée, en ce 9 septembre 2011, du trajet de l’école de notre enfant de 8 ans. Ils ont failli se faire renverser à 13h40, par un Taxi VD2x(*), sur la nouvelle place de Chantemerle à Pully. Il a même été suivi par une deuxième voiture, qui ne souhaitait pas non plus les laisser passer. Elle a relevé le numéro du taxi et téléphoné à la police. Ce n’est pas la première fois qu’une voiture refuse la priorité à des piétons. Cela arrive tous les jours même aux passages jaunes, comme sur l’axe nord du Liaudoz limité à 50. Mais là, c’était vraiment limite.

Toutefois, sur la place de Chantemerle, il n’y a plus de passage piétons. Les voitures font nettement la différence et semblent se venger de tous ces autres arrêts obligatoires. Ceux qu’elles doivent faire tous les jours en s’arrêtant devant les bandes jaunes, avec leur conducteur forçant un sourire devant la petite frimousse traversant la main levée, pour dire “merci”…
Mais là, pas de bandes jaunes chers piétons: Alors reculez sur votre trottoir ! Laissez l’asphalte grise aux voitures ! Oui, mais : C’est le passage journalier de centaines d’écoliers à cet endroit, et il n’y a plus de bandes jaunes…

J’ai moi-même interpellé la municipalité de Pully, par email le 22 Aout 2010, au sujet de la disparition du passage piéton du “Fau-blanc” le long du bas Liaudoz. Il m’a été indiqué oralement ; la zone est passée à 30. Ces bandes jaunes ne sont donc plus nécessaires, car les piétons sont prioritaires “partout”… Ah bon? Quelqu’un a-t-il pris la peine d’en avertir les voitures? Cela ne semble pas être l’avis de tous le monde. Ainsi, l’article TCS(**) de 2008 “Les Zones sous la loupe”, indique bien que les zones à 30 “Favorisent un usage mixte de la Chaussée. Les véhicules sont prioritaires, mais doivent accorder tous les égards nécessaires… aux piétons”. Ce sont les ‘Zone de rencontre’, à 20 km/h, dans lesquelles les piétons sont prioritaires.

Si mon gamin devient paraplégique sur un axe à 30, ou qu’il meure sur un axe à 50 : Il me sera personnellement bien égal de savoir si sa vie aura été détruite, en toute ‘légalité’, ou pas…
Venant de France (vers Marseille), j’ai été épaté en arrivant en Suisse en 2000, de voir les voitures s’arrêter avec le sourire, pour laisser passer les piétons. Je découvrais avec incrédulité les voitures laissées ouvertes, avec sacs et bagages, sans surveillance à Lutry. Les écoles qui n’ont pas besoin de clôtures de 2 mètres de haut. Aux Alpes, il n’y en a pas du tout. Les distributeurs de journaux en libre-service, sans verrouillage, avec une tirelire à remplir…

Initialement de simple passage, je me suis finalement installé ici, et nous y avons conçu deux garçons. Nous sommes devenus Vaudois et “bourgeois” de Pully. Quel meilleur endroit pour faire grandir nos enfants? … 10 ans après, est-ce mon regard qui change, où tout cela devient un peu moins vrai?

Je ne vous demande pas de revenir en arrière, ni de rétrograder le progrès. Nous sommes tous condamnés à aller de l’avant. Je vous demande juste de prendre le temps de réfléchir :

  • Comment  expliquer aux enfants d’utiliser les passages piétons, là où ils n’existent plus?
  • Est-il nécessaire d’économiser sur la peinture jaune au sol, ce qui pourrait lever les ambiguïtés de la “zone 30”?
  • Faut-il réduire les frais au détriment de la sécurité?
  • Les enfants ne circulent-ils donc qu’à moins de 20 mètres des écoles, d’après les panneaux les annonçant?
  • Ne serait-il pas judicieux de réduire à une “vraie” zone piétonne prioritaire (à 20), les abords scolaires “élargis”, au moins pendant les heures de “pointes” enfantines?
  • Ne faudrait-il pas s’assurer que nos enfants peuvent migrer d’un espace scolaire à un autre, pour leur repas, sport, changement de classe ou autres; en restant prioritaire tout du long (du moins au feu piéton vert)?

Chers conducteurs:

  • Est-il nécessaire de prendre votre gros 4×4 pour “sécuriser” le transport de votre propre enfant au pied de l’école, alors que vous ne pourrez jamais apercevoir cette autre petite de 6 ans, à moins de 2 mètres de votre capot, en repartant?
  • Est-il nécessaire d’accélérer car vous êtes en retard, en prévenant votre “très important” rendez-vous par téléphone tout en roulant, pour “gagner” du temps?
  • Est-il normal de passer sur un passage piéton à 50 km/h, sans aucune visibilité à sa droite?
  • Est-il normal de renoncer à laisser passer les piétons, sur leurs passages réservés, lors de vos trajets pour aller au travail? Vous devenez prioritaire?

A tous:

  • A combien estimez-vous la vie d’un être humain?
  • Et celle d’un enfant?

Très chère Municipalité de Pully et responsables de sécurité, je sais que vous faîtes beaucoup d’efforts pour mieux sécuriser les 5 espaces entre lesquelles gravitent vos enfants et les nôtres (de Chantemerle à l’annexe-ouest), et nous vous en remercions vivement. Mais cela ne suffit visiblement pas. Il faut faire mieux. Pour ma part, j’avoue avoir envie de demander à nos voisins et amis, de m’accompagner sur les zones à 30 et d’y arrêter toutes les voitures:

  • De poser des questions à leurs conducteurs, parfois les bonnes.
  • De leur proposer un verre (de sirop), pour leur rendre leur sourire si possible.
  • De les aider à mieux domestiquer leur véhicule, qui les rendent parfois si sauvages.
  • De leur (ré)apprendre à rester vigilant, pour avoir la chance de voir passer une ou plusieurs petites “frimousses”, et de pouvoir embellir leur journée, et leur futur, en s’arrêtant.
  • Car récolter un de leur sourire et “merci” de la main, leur apportera chance, ou simplement, meilleure humeur pour la journée entière, au lieu de la détruire… En l’écrasant !

Et pour ceux qui ne comprennent pas, je crois que l’amende est passée à 160F? Français d’origine, très influencés par “c’est pas beau de dénoncer”, je me sens pourtant devenir l’âme d’un délateur, quand la vie d’enfants est en jeu. Je préfère le terme civique d’auto-police ou de “surveillance mutuelle”, qui est très Suisse, ce que je suis devenu par choix. Mais en l’occurrence, il ne peut plus y avoir de “délit”, puisque les piétons ne sont plus prioritaires…

Votre très dévoué,
Pascal Kotté, citoyen Suisse.
email: VivreAPully @ kotte.net

PS. Si le conducteur du Taxi VD2x(*) voulait bien avoir l’amabilité d’écrire une lettre d’excuse à mon petit et à sa maman, cela pourrait aider à espérer une amélioration.
Facile, il suffit d’un email à VivreAPully @ kotte.net , cela leur parviendra.

(*) Censuré dans la lettre publique, ce numéro de  plaque est (à priori) confidentiel. Mais il a été transmis aux autorités compétentes.
(**) TCS = Touring Club Suisse

Références: TCS – “Les Zones sous la loupe” – sécurité routière – Edition 2008

http://www.tcs.ch/main/fr/home/sicherheit/infrastrukturen/motra.RightColumn.0002.CtxLinkDownloadFile1.pdf/tcs_zones_sous_la_loupe_fr.pdf
Publicités

A propos Pascal Kotté

Conseiller numérique indépendant, éthicien digital et formateur informatique: "Brasseur d'idées informatiques durables, touilleur de solutions numériques responsables et réducteur de fractures digitales"
Cet article, publié dans Enfants, Prévention, PULLY, sécurité, Société, Suisse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Lettre ouverte sur une dérive dangereuse du mauvais usage des zones à 30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s