Ni « blancs », ni « noirs », mais humains Madame ‘Morena’ !-)

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/09/30/regionales-nadine-morano-va-t-elle-etre-sanctionnee-apres-ses-propos-sur-la-race-blanche_4778009_823448.html

Les journalistes se délectent quand on peut faire « le Buzz », et recherchent les controverses, au prix de les amplifier, de les déformer, pour faire de l’audimat… Ce ne sont alors plus des journalistes, mais des buzzers. Mais c’est le mal nécessaire pour se faire entendre, animer les débats et les réflexions dans notre époque de la transformation digitale.

Mon ami André a mis en route un flux Facebook intéressant, avec les commentaires:

https://www.facebook.com/andre.portnoff/posts/1654062341502635

Ce qui me dérange profondément dans les propos tenus par madame Morano, ce sont les appels à la haine. Plus que les propos sur la « couleur » : le fait de citer et d’utiliser des mots « arabes », « noirs » ou « nègres » sont devenus des tabous, que la bienséance nous oblige à changer pour « couleur », ou « beur » comme « gay » au lieu d’homo… Je m’oppose à la dictature des mots tabous. Ce qui est important, ce sont les intentions. Et dans le cas de cette Nadine Morano, le message était clair : « dehors les musulmans ». J’imagine que c’est pire pour les Musulmans noirs (Je fais de l’humour, foncé ;). Dans un pays démocratiquement laïque et censé être tolérant, c’est inacceptable. Ce l’était déjà de la part d’un LEPEN. Je comprends le désarroi et la « peur » engendrée par les extrémistes, qui manipulent les esprits perdus et affaiblis, et je compati en étant aussi Charlie.

Mais que cela ne nous aveugle pas, sur les « manipulations » qui ne sont pas uniquement l’outil des « extrémistes » mais aussi de nos propres gouvernants : Qui ont aussi profité de cette situation (cf. http://wp.me/p3Fljn-2z). Nos élus ne sont-ils pas censés être des personnes « éclairées » et d’intelligence supérieure à notre moyenne ? Ou pas ? Douce France, berceau des droits de l’homme, que t’arrive-t-il donc ?

« En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandreen surface comme en profondeur ! »

(Gandhi)

La seule évolution durable pour l’humanité, sera à travers une éducation « moderne », libre, accessible à tous, pour remplir d’intelligence les esprits de nos enfants, au lieu de les bourrer de vidéos débilitantes (proposées par Google ou autres) et de matières scolaires insipides, à apprendre par cœur, proposées par nos institutions depuis plus de 100 ans avec si peu de remises en question. « Alors que Google (encore lui) ou Wikipedia peut te les ressortir de suite » disent mes enfants. J’essaye alors de leur apprendre la différence entre connaissances intelligentes et des banques d’informations… Pour entraîner leur mémoire, faisons-le sur des poèmes ou des pièces de théâtre, a contenu philosophique pour commencer… Et surtout, apprenons leur : La tolérance, l’empathie, et l’humilité de reconnaître nos ignorances. Nos vérités d’aujourd’hui seront les croyances de demain. Il faut bannir les dogmes et embrasser le changement permanent. Notre monde est « évolution ».

« Education is the most powerful weapon we can use to change the world »

(Nelson Mandela)

Ce dernier manquait à la jolie collection de Marie-Claude Baillif : http://myopathe.ch/?page_id=6849, avec nos remerciements.

Nelson MANDELA

Nelson MANDELA

Et oui, que des auteurs colorés. Il faut y ajouter notre sage Français, Pierre RHABI, qui préconise la « Sobriété Heureuse ». Un homme exemplaire sur beaucoup de plans, peut-être en partie grâce a son sang arabe ?

Publicités

A propos Pascal Kotté

Conseiller numérique indépendant, éthicien digital et formateur informatique: "Brasseur d'idées informatiques durables, touilleur de solutions numériques responsables et réducteur de fractures digitales"
Cet article, publié dans EDUCATION, FR, France, Politique, Société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Ni « blancs », ni « noirs », mais humains Madame ‘Morena’ !-)

  1. Ariane Beldi dit :

    Hello! Je ne suis pas sûre que Pierre Rahbi soit forcément le meilleur exemple. Le bonhomme a déjà tenu des propos, comment dire, plus que limites sur les homosexuels, les couples de même sexe et la PMA: http://www.lesenrages.antifa-net.fr/rabhi-sur-la-famille-et-la-pma-a-droite-toute-2/. Quant à sa sobriété heureuse et à l’écologie de Rabhi, je ne peux m’empêcher de relayer ce lien: http://www.afis-ardeche.blogspot.fr/2012/09/humanisme-notre-visite-chez-des.html. Je pense notamment à ces passages:

    « L’association est née en 1994, d’abord sous le nom des « Amis de Pierre Rabhi », mais, à la demande de celui-ci, le nom change en 1998 pour éviter de donner l’impression d’un culte de la personnalité. La biographie de Pierre Rabhi est rapidement évoquée.

    Le Mas de Beaulieu est acheté en 1998. La surface du lieu correspond à moins d’un hectare. « Ce qui fait qu’on a très peu d’espace pour cultiver, donc c’est avant tout un lieu d’expérimentation, et un lieu de production aussi, quand même, malgré tout, puisque ça permet de nourrir en partie les bénévoles et les stagiaires ; et un lieu où l’on essaie de construire des rapports humains différents ».

    « La mission vraiment de Terre et Humanisme, c’est de diffuser et transmettre l’agroécologie, que ce soit en France ou à l’international ».

    TetH accueille entre 150 et 170 bénévoles par an. Ils ont beaucoup de demandes, alors ils limitent la durée de bénévolat… à une ou deux semaines. D’ailleurs sur le site, il est indiqué que c’est complet jusqu’en octobre. On apprend aussi sur le site dans le chapitre « devenez bénévole », que le bénévole s’engage à travailler 6 heures minimum par jour, « La durée de participation aux activités est de 6 heures minimum par jour (début de la journée de travail de bonne heure pendant l’été !) », mais aussi qu’il doit « Une participation solidaire aux frais inhérents à votre séjour vous sera demandée : 4 euros par jour en période de formation, 3 euros hors période de formation » en plus de l’obligation d’adhérer à l’association pour 16 euros1.

    Petit calcul : 10 jours X 6 heures par jour X 150 personnes = 9 000 heures de travail gratuit par an. Souvent les employeurs se plaignent du coût trop élevé de la main-d’œuvre en France, même lorsqu’elle est au SMIC, TetH a trouvé une solution à ce problème et sait comment faire travailler les gens gratuitement.

    Les bénévoles sont hébergés en camping s’ils le souhaitent. Ils ont accès à des salles de bain, à des toilettes sèches et à une cuisine, d’ailleurs TetH « met la nourriture de base à disposition des bénévoles (céréales, légumineuses, huile, condiments, sucre, thé, café…). »

    « Ils participent vraiment à la vie de l’association : ils travaillent dans les jardins, mais aussi à l’intérieur [par exemple pour la transformation des produits récoltés] ».
    Plus fort encore :parfois la main d’œuvre paie pour travailler ! « Transmission aussi par le biais de formation, puisque nous avons chaque année 200 stagiaires qui viennent suivre une formation d’une semaine à Terre et Humanisme. (…) ça, c’est une de nos ressources principales.
    On veut bien croire que c’est l’une des ressources importantes de TetH lorsque l’on regarde les tarifs pratiqués2.

    Pour un stage d’initiation à l’agroécologie d’une durée de 5 jours, le prix minimum est de 350 euros, mais si on le souhaite, on peut payer davantage, bien sûr. Prenons le tarif du stage le moins onéreux et multiplions-le par le nombre de stagiaires reçus par an : 200 X 350 = 70 000 + 3 200 d’adhésion obligatoire + le temps de travail, car comme nous le verrons un stagiaire à TetH a un travail réellement productif, c’est pas mal, non ? »

    En gros, la sobriété heureuse et l’agro-écologie selon la philo de Pierre Rabhi, ça passe par l’exploitation des bénévoles, dont certains paient même pour venir se faire exploiter!

     » Ces agroécologistes disent se différencier de l’autre culture « bio productiviste » par une éthique qui prend en compte l’aspect humain et social et prend ses distances avec le monde du business. Ils semblent pourtant ne pas avoir de problème moral lorsqu’il s’agit de trouver de l’argent en passant par « l’épargne solidaire » :

    – Le crédit coopératif qui permet de faire une souscription est actuellement en plein conflit social avec l’ensemble des syndicats. Ils demandent, ce qui pourrait surprendre, plus de justice sociale : « La direction doit mettre en adéquation les valeurs morales, éthiques et solidaires qu’elle affiche sur ses communications commerciales et marketing avec le traitement qu’elle réserve à ses salariés. » 4

    – « Epargne en conscience » fondée par Josette Amor, est l’autre organisme pour financer TetH ». « La CGPI a convaincu le Crédit coopératif d’intégrer, parmi les bénéficiaires de son Livret de partage Agir, l’association Terre et Humanisme, fondée par son ami et mentor Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et penseur français. L’association reçoit 350 000 € de dons annuels par ce Livret, via 4 300 souscripteurs. Soit autant de clients potentiels pour Josette Amor. »5

    – Josette Amor est membre de Finansol (en tant que personne qualifiée).« Fondée en 1995, Finansol est l’association professionnelle qui fédère les organisations de finance solidaire en France que sont les financeurs solidaires et certains établissements financiers distributeurs de produits de partage et d’investissement solidaire. Sa mission et de promouvoir et de valoriser le principe de solidarité dans l’épargne et la finance, de développer la collecte d’épargne solidaire et l’emploi d’investissements solidaires, de garantir la solidarité et la transparence des placements financiers labellisés (cf. infra — Le label). » On trouve parmi ses membres l’ensemble des grandes banques comme la Banque Populaire, BNP Paribas, le Crédit Agricole, le Crédit Lyonnais, la Banque Postale , etc.6

    Alors bien sûr, il faut bien de l’argent pour monter des projets divers et on peut comprendre qu’ils peuvent « pour la cause » brader leurs soi-disant principes et accepter l’argent du monde financier, responsable d’une crise qui aggrave les conditions de vie des populations et ainsi que celles des paysans. Tout le monde le fait, en faisant un emprunt pour sa maison ou sa voiture. Mais ce lien avec le monde du business est-il vraiment limité à cet apport financier ? Pas si sûr… :

    Pierre Rahbi, l’initiateur et président d’honneur de TetH, a des relations avec de grandes entreprises. Avec son association Colibris, il fait de la publicité pour Ecover, devenu le premier fabricant mondial de produits d’entretien 100% écologiques7.

    On y trouve aussi de la pub pour Weleda, Jardin Bio et d’autres qui ont financé sa campagne 2012 « tous candidats »8.

    Sur le site de la fondation Rabhi, crée sous l’égide de la fondation de France, et dont TetH est l’une des structures historiques, ont trouve parmi les membres fondateurs des noms tels que :

    – François Lemarchand, fondateur de Nature et Découverte, 472e fortune de France9
    – Charles Kloboukoff, président fondateur du groupe Léa Nature10
    – Jacques Rocher,ancien président de la fondation Yves Rocher et actuel « Directeur du développement durable et de la prospective » du groupe Yves Rocher, 26eme fortune de France avec sa famille, selon le magazine Challenges.11

    – Et une princesse, Constance de Polignac. C’est charmant… on se croirait dans Gala.12

    Dans le comité exécutif de cette fondation Rabhi, on trouve le directeur général du WWF, Serge Orru, qui est un grand spécialiste du « Greenwashing » et du partenariat avec de grandes entreprises, qui en contrepartie d’un financement de l’association bénéficient d’un redressement de leur image de marque13.

    Tout cela pour tout dire que la réalité, non seulement agronomique, mais aussi financière, est forcément un peu plus complexe que ce qui nous a été présenté. »

    En d’autres termes, la sobriété heureuse, c’est surtout pour les riches qui n’ont pas trop de soucis financiers et qui peuvent voir venir en toute sérénité!

    • Pascal Kotté dit :

      J’aime bien quand on enrichie mes connaissances, même si ma vie n’y suffira pas 😉 Et effectivement, la sobriété heureuse ne peut pas devenir la « pauvreté heureuse », car si « l’argent de fait pas le bonheur », ne pas en avoir du tout, peut largement contribuer à rendre l’accès au bonheur un peu plus délicat ! D’où mon intérêt pour le principe du RBI, et « libérer » la remise en route d’un progrès, mais pas d’une croissance illusoire. Merci beaucoup pour ce partage Ariane.

  2. Pascal Kotté dit :

    Moreno, désigne les personnes de couleurs foncés, en espagnol, et Morena c’est « brunette », considérant la couleur de la peau… D’où le le jeux de mot de très mauvais goût dans le titre, mais après tout, pour des personnes ayant des propos de mauvais goûts…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s